CCE du 7 mars 2017

carte_croco_male

Résumé de la réunion du 7 mars

Siège :

Le rapport de l’expert a été présenté en réunion. Les résultats GDTF de 2016 sont tout aussi bon que ce de 2015.

Usine :

A Montluçon, si la moto se porte bien, les coûts de la camionnette restent élevés du fait des volumes de production trop faible et de la vétusté des machines.

A Riom, les problèmes de carcasses et l’arbitrage en faveur de Wittlich ne permettent pas de rassurer les représentants CGT sur l’avenir du site à Moyen terme.

 

Les perspectives 2017, 2018 et 2019 :

Siège :

La nouvelle stratégie de vente au niveau Europe fait peser un risque sur le siège et les commerciaux. Depuis la fin 2016, Goodyear Europe a décidé de limité les écarts de prix dans une même zone de marché (l’Europe) afin d’éviter la concurrence interne entre les différents sièges commerciaux de Goodyear et de relever les prix de ses produits.

La France est particulièrement impactée par cette politique car elle vendait les pneus moins chers qu’ailleurs du fait de son principal concurrent, Michelin.

Les nouvelles prévisions de vente prévoit une baisse des ventes de plusieurs centaines de milliers de pneus, voir 1 million de vente en moins dans un marché total d’environ 4,5 millions de pneus.

La direction déclare ne pas avoir de réelle perspective avant fin Mars.

La CGT a demandé la tenue d’un CCE et d’un CE au siège car l’impact risque d’être lourd de conséquence.

 

Usine de Montluçon :

 

La CGT demande l’internalisation d’une partie des productions sous-traitées à des entreprises extérieures au groupe : Réponse de la direction : Une étude est en cours.

La CGT demande un plan d’investissement en camionnette : Pas de réponse dans l’immédiat.

La CGT demande la réduction de l’intérim par l’embauche en CDI Goodyear : Pas de réponse de la part de la direction

La CGT demande la fusion des services Direction, RH, Sécurité, Finance, Ingénierie de Montluçon et Riom afin de réduire les coûts « Usines » tout en conservant la localisation des salariés de chaque site : Pas de réponse de la direction.

Usine de Riom :

La CGT demande un rééquilibrage des productions en faveur du site de Riom, des investissements et le règlement du problème d’approvisionnement des carcasses