Archives de catégorie : CE

Toute l’information relative au réunion du comité d’établissement de Dunlop Montluçon

Compte rendu de la réunion du comité d’établissement du 27 mai 2016

images

Transfert des big-bags dans des bin’s au quai matière première

Plusieurs fournisseurs de noirs de carbone ne souhaitent plus livrer les produits dans des bin’s (contenants métalliques) mais en big-bags.

Une station de dépotage a été mise en place à proximité de la toupie. Cette solution consiste à vider les big-bags à l’aide d’une chaussette dans des bin’s à l’aide d’un palan.

D’après les premiers tests réalisés par la direction, cette méthode fonctionne et ne génère pas de refoulement de noirs (équipé d’un système d’aspiration).

Cette tâche sera réalisée par le personnel du quai. Cela représente environ 200 big-bags par an.

La CGT a demandé à la direction une information, consultation du CHSCT sur ce projet et au préalable de faire des essais en présence du CHSCT.

Un retour à l’ancien temps !!!!!

INFO : La direction a validé le projet de récupération des noirs sur le Banbury 5. Ce projet devrait se faire à court terme c’est-à-dire dans 3 à 4 mois.

Formation sur la formation ergonomique Sandbox

2 personnes ont eu une formation à l’ergonomie au Luxembourg (pousser, tirer, lever les charges,…)

D’après la direction, une usine au Etats-Unis a fait appel à des spécialistes et cette formation a permis de réduire les TMS de 80% en 4 ans.

Cela consiste à mettre en place des ateliers d’observation et de tests pour mettre les opérateurs en situation de travail.

La direction de Montluçon a préparé un atelier SANDBOX pour former les salariés aux gestes et postures.

Formation programmé sur journée de solidarité et par la suite par le certifieur.

Cette formation sera améliorée progressivement d’année en année.

Bulletin de paye

La direction a décidé d’adresser les  bulletins de paye dorénavant par voie postale.

Vue le nombre d’erreur sur les payes, soyez vigilant !

( Très bon ) Résultat société

Depuis le début de l’année, le chiffre d’affaire atteint 116,4 Millions d’euros pour un plan de 106.3 Millions d’euros.

Le résultat d’exploitation est de 6.5 Millions d’euros pour un plan à 5.2 Millions d’euros. L’an dernier, le résultat d’exploitation était de 5.5 Millions d’euros à cette époque.

Résultat commande avril 2016

13864 pneus en moins par rapport à la commande.

  • Camionnette : 3700 pneus en moins
  • Moto : 10000 pneus en moins
  • Mélange : 1602 tonnes de livrées à l’extérieur.

Marche de l’usine en juin 2016

  • Augmentation du ticket camionnette
  • Cam : 2150 pneus/jours en semaine  1900 en ES
  • Moto : 2150 pneus/jours en semaine 2120 en ES.
  • Mélange : environ 1500 tonnes de prévues pour l’extérieur

Effectif intérimaire, CDD et Contrat d’alternance

112 intérimaires présents dans l’usine au 25 mai 2016.

  • 14 au mélange
  • 25 en préparation
  • 1 en maintenance BTA
  • 44 en confection
  • 18 en vkvf
  • 3 au montage moule
  • 4 en maintenance BTB
  • 1 au SGUM
  • 1 au service RH
  • 1 à la direction

15 intérimaires, parmi cette liste, sont embauchés en CDI intérimaire ADECCO.

Il y a également 4 CDD, 4 contrats d’apprentissage et 2 contrats de professionnalisation

Il y a eu 2 embauches au mois de mai.

2 embauches en juin et 2 embauches en juillet sont prévues.

 

Heures supplémentaires en avril 2016

  • 4903 heures supplémentaires ont été effectuées sur le mois d’avril 2016
  • Opérateurs : 3359 heures, intérimaires : 753 heures, collaborateur : 790 heures
  • Atelier où il y a le plus d’heures réalisées : mélange avec 1102 heures et préparation avec 703 heures (hors intérimaires).

Compte rendu de réunion de CE

 hollande

 Mélange :

La direction est en difficulté pour honorer les commandes extérieures à cause de l’arrêt des relèves en début de poste.

Pour autant la direction refuse toujours de revoir sa copie et compte sur les heures supplémentaires que certains salariés acceptent de faire pour compenser l’impact du mouvement de mécontentement de l’atelier.

La CGT a rappelé la revendication insatisfaite des salariés :

  • Octroi d’un complément mélange pour tenir compte des inconvénients spécifiques de l’atelier.

 

Effectif de l’entreprise

Intérimaire 68 intérimaires actuellement dans l’entreprise au 26 janvier 2016

 

  • 6 au mélange
  • 12 en préparation
  • 1 en maintenance BTA
  • 25 en confection
  • 15 en VkVf
  • 4 au montage moule
  • 4 en maintenance BTB
  • 1 au service SGUM

 

12 de ces intérimaires sont en CDI (contrat à durée indéterminée) avec leur agence intérimaire (ADECCO)

CDD : plus de contrat à durée déterminée dans l’usine.

Contrat d’alternance : 6 dont 2 en contrat d’apprentissage et 4 en contrat de professionnalisation.

Embauche à venir :

  • 2 en janvier (2 en confection)
  • 2 en février (1 en confection et 1 en préparation)
  • 2 en mars (2 en confection)
  • 2 en avril (1 en préparation et 1 au montage moule)

Les embauches en CDI Goodyear concernent en priorité les intérimaires qui sont en CDI (ADECCO)

Intégration d’intérimaire

10 intérimaires ont été intégrés dans l’effectif en janvier 2016 (5 au mélange et 5 en confection)

Environ 12 intérimaires de plus devraient arriver dans les prochains jours.

D’autres seront intégrés, environ 15, pour les remplacements de juillet et août.

Résultat financier société

La société a affiché de très bon résultat sur l’année 2015

Chiffre d’affaire de 338.9 millions d’euros pour un plan à 323.5

Résultat d’exploitation de 22.4 millions d’euros pour un plan à 19.6

Cela démontre la bonne santé de l’entreprise.

Marche de l’usine

Commande de février 2016 :

  • CAM : 1300 pneus semaine 1290 WE
  • MOTO X : 600 pneus semaine 570 WE
  • MOTO RADIAL : 1650 pneus semaine 1650 WE
  • Tonnage mélange : 1590 tonnes de prévu pour l’extérieur.

Stock européen

  • CAM : 62 800 pneus mi-janvier
  • MOTO : 203 200 pneus mi-janvier

Ticket 2015

 Cumul 2015 : 99.6% de la commande a été réalisée

Accord pneumatique pour 2016

Les points qui différent par rapport à l’accord de 2015 ;

Il sera permis aux salariés bénéficiaires de 4 pneumatiques de pouvoir commander 2 pneumatiques et de bénéficier d’une prime de 125€ bruts, en lieu et place des 4 pneumatiques ou de la prime de 250€. Donc panachage possible

Des bornes seront installées dans les ateliers pour commander les pneus

2 possibilités de livraison :

  • Comme aujourd’hui

Ou

  • Livrés chez point S qui fera le montage dans le mois qui suit la livraison.

La direction continue d’exclure dans le dispositif les intérimaires.

Seul la CGT a voté contre cet accord.

La CGT est contre étant donné que à la direction refuse d’appliquer ce dispositif aux CDI intérimaires et intérimaires.

Pour la CGT, la direction doit prendre en charge la part salariale des cotisations sociales.

Calendrier 2016

La CGT a demandé à la direction de refaire le calcul du nombre de jours RTT pour les salariés en 2 fois et le nombre de jours travaillés pour les cadres.

La CGT a voté POUR le calendrier 2016 lors de la consultation ;

Changement de poste en interne

La CGT déplore le manque de communication suite aux entretiens individuels sur les postes à pourvoir en interne.

Les salariés ne sont pas informés du pourquoi ils n’ont pas été retenus pour occuper le poste à pourvoir ;

La CGT demande la mise en place d’un entretien informel afin que les responsables prennent leurs responsabilités et en l’occurrence qu’ils fassent savoir les vrais raisons de la non-retenue de telles personnes sur les postes à pourvoir.

Motion présentée en CE

La CGT a lu en réunion de comité d’établissement la motion suivante en soutien à nos 8 camarades d’Amiens condamnés à 9 mois de prisons ferme.

« Le comité d’établissement Dunlop réuni le 28 janvier 2016 dénonce le jugement prononcé à l’encontre des 8 salariés de GOODYEAR poursuivis par le procureur de la république pour séquestration.

 Nos camarades se voient infliger des peines allant jusqu’à 9 mois de prison ferme. Alors que la plainte de GOODYEAR avait été retirée, que la fraude fiscale des patrons voleurs représentant des dizaines de milliards d’euros et continue en toute impunité, cette condamnation vise des syndicalistes qui, avec leurs camarades, ont défendu leurs emplois et les moyens de vivre de leurs familles.

 Le comité d’établissement Dunlop apporte son soutien à ces 8 camarades qui ne sont en rien des délinquants. Il s’oppose à toute forme de criminalisation de l’action syndicale. Avec ce jugement, il considère qu’un nouveau cap a été franchi dans l’instrumentalisation de la justice par le patronat et le gouvernement contre le monde du travail, contre les syndicats, contre les militants syndicaux.

 Le comité d’établissement Dunlop appel l’ensemble des salariés à se mobiliser pour préparer la riposte et participer à toutes les initiatives organisées dans ce cadre.

 A GOODYEAR, partout, soyons tous mobilisés contre la répression et pour les libertés syndicales ! »

Lors de la délibération, seul la CGT avec 4 voix a adopté cette motion

INFO MÉLANGE

chat

Le mardi 19 janvier 2015, le chef de production mélange est venu à la rencontre de la CGT pour demander la position des salariés concernant les propositions de la direction et de ce qu’il en était au niveau des relèves en début de poste.

La CGT lui a expliqué que les propositions de la direction étaient en dessous de leurs revendications et que c’est pour cette raison que les salariés ont décidé de ne pas reprendre les relèves en début de poste.

Suite à cela, la direction a convoqué la CGT et 2 opérateurs au choix de l’atelier à un entretien qui s’est déroulé le mercredi 20 janvier 2015 à 15h30.

Etait présents lors de cet entretien le sous-directeur et le chef de production et 3 salariés de l’équipe 1 dont un délégué CGT.

La direction a expliqué le contenu de son projet concernant les propositions faites lors des négociations (prime de secteur, temps d’habillage réévalué, coefficient, etc…)

Les salariés présents ont expliqué qu’ils ne reprendraient pas les relèves en débuts de poste tant qu’un complément mélange (pour couvrir les inconvénients liés aux relèves en début de poste, relèves casse-croûte et aux 20 minutes de travail effectif en plus par rapport aux autres secteurs) ne leurs sera pas attribué.

  • La direction explique qu’ils ne mettront pas en place leurs propositions
  • La direction refuse de verser un complément mélange.

 

 

Affaire à suivre…